Développement durable

Reconnaissant son importance de premier ordre pour le développement économique, la protection de l’environnement et le dynamisme de la société tant à l’échelle gouvernementale que régionale et locale, le RNCREQ est pleinement interpellé par la mise en œuvre du développement durable.

Sur le plan théorique, les CRE adhèrent à la conception du développement durable véhiculé par la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l’Université du Québec à Montréal, à savoir que le développement social et humain est l’objectif du développement durable, l’environnement est la condition de ce développement, et l’économie est le moyen pour y parvenir.

Dans la pratique, le développement durable est une démarche qui exige des changements de comportements et d’attitudes complexes et difficiles. Pour réaliser ces changements, les conseils régionaux de l'environnement (CRE) estiment qu’il faut déployer des stratégies de communication originales, proposer des solutions environnementales qui sont avantageuses sur le plan social et économique, développer des partenariats stratégiques, et rechercher l’adhésion des acteurs clefs de la société.

 

Responsable du comité Développement durable :

Guy Lessard, président du CRE Chaudière-Appalaches
guy.lessard21@gmail.com

 

Actions et interventions

Le RNCREQ intervient sur plusieurs enjeux pour appeler le gouvernement du Québec à utiliser le prisme de la Loi du développement durable pour orienter ses analyses et décisions.

 

2016

Plusieurs acteurs associés à l’économie verte et l’économie sociale, dont le RNCREQ, se sont rencontrés dans le cadre d’une conférence à la fin de l’été 2016 et ont manifesté le souhait de contribuer à l’importance croissante des initiatives d’économie verte et d’économie sociale au Québec. Ils se sont donc regroupés au sein d’un groupe de travail qui comprend la Caisse d’économie solidaire Desjardins, le Chantier de l’économie sociale, le CIRODD, la CSN, le Conseil du patronat du Québec, COPTICOM, Écotech Québec, la Fondation David Suzuki, le Mouvement Desjardins et le RNCREQ ont convenu, pour poursuivre la réflexion collective, de s’ancrer dans un triple objectif :

  • mieux saisir l’importance de l’économie verte et de l’économie sociale au Québec,
  • faire connaître davantage les gains qu’elles confèrent à la société québécoise et
  • promouvoir des initiatives les renforçant.

Sur cette base, ils ont identifié une première piste de collaboration concrète, en contribuant à la révision des critères encadrant les achats publics menée par le gouvernement du Québec, afin d’incorporer les perspectives de l’économie verte et de l’économie sociale. Ils sont déposé un mémoire au Conseil du trésor le 21 décembre 2016.

Janvier 2015. Présentation du mémoire sur le projet de Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020 à la Commission des transports et de l’environnement. Globalement satisfait de la nouvelle stratégie, le RNCREQ fait une vingtaine de recommandations d’amélioration et insiste sur les enjeux de mise en œuvre et de suivi.  Lire le mémoire

Octobre 2014. Dépôt du mémoire La filière uranifère et les principes de la Loi sur le développement durable : de l’exploration jusqu’à la gestion des résidus miniers et déchets radioactifs: le RNCREQ prend appui sur les principes de la LDD pour évaluer les enjeux de la filière uranifère. Il s’inspire du Guide pour la considération des principes de développement durable dans les travaux des commissions d’enquête du BAPEet de la Grille de cadrage et de bonification du projet en fonction des principes du développement durable. Lire le mémoire

Octobre 2014. Dépôt d'un mémoire Réforme de la fiscalité québécoise : les instruments économiques au service du développement durable dans le cadre des consultations publiques de la Commission d’examen sur la fiscalité: le RNCREQ recommande d’utiliser le filtre du développement durable et les seize principes de la LDD pour analyser la performance de la fiscalité québécoise et pour proposer des correctifs. Lire le mémoire

Juin 2014. Organisation d'un 5@7 conférence sur les changements de comportement : le RNCREQ et la Maison du développement durable ont invité Takt-etik et SAGA à présenter de nouvelles approches de mobilisation centrée sur les univers narratifs innovants. Lire le communiqué. 

Février 2012. Présentation des conclusions de son mémoire sur le projet de loi 34, Loi pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires, à la Commission de l'aménagement et du territoire, dans le cadre des consultations particulières. Il y a entre autres affirmé que les modèles actuels de développement dominants créent l'illusion de la vitalité et ne constituent pas du développement durable . Lire le mémoire

Août 2010. Dépôt du mémoire sur les mines: le CRE de l'Abitibi-Témiscamingue et le RNCREQ réitèrent leur position en faveur du respect des principes du développement durable. Lire le mémoire

Novembre 2010. Dépôt du mémoire au BAPE dans le cadre de son mandat sur le développement durable de l'industrie des gaz de schiste au Québec. Le RNCREQ profite de son audition pour réitérer l’importance pour le Québec de se donner un plan structuré et cohérent en matière de production et de consommation d’énergie. Il invoque de plus l'importance de mener une évaluation environnementale stratégique sur les gaz de schiste. Lire le mémoire

2009-2011. Trente représentations de la pièce de théâtre forum Acteurs de changement à travers le Québec. Pour en savoir plus.

Août 2009. Présentation du mémoire dans le cadre des consultations publiques sur les indicateurs de développement durable. L’organisation profite de sa participation aux consultations pour formuler ses recommandations générales et spécifiques afin de bonifier la première liste d’indicateurs proposée par le gouvernement du Québec. Lire le mémoire

Avril 2009. Lancement de la pièce de théâtre participative Acteurs de changement pour favoriser l’émergence chez les décideurs d’une compréhension commune du développement durable. Lire le communiqué

 

Retour à la liste