Apaisement de la circulation

Le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement, le Conseil régional de l’environnement de Montréal et leurs partenaires, les conseils régionaux de l’environnement de Lanaudière, de Laval, de la Montérégie et des Laurentides ont organisé en 2013 la 2e édition du concours « Vers des rues plus conviviales : Les meilleures mesures d’apaisement de la circulation dans la région métropolitaine de Montréal ».

Par « apaisement de la circulation », on entend l'action qui consiste à aménager les rues de manière à modifier les comportements des automobilistes et à mieux gérer la circulation notamment par le changement des parcours ou des flux de circulation. La rue, par son aménagement, dicte au conducteur le comportement qu’il doit adopter.

Le concours visait donc à récompenser les villes, les arrondissements et les institutions de la communauté métropolitaine de Montréal qui ont modifié l’aménagement physique de leurs rues afin de réduire la vitesse des véhicules automobiles, de dissuader la circulation de transit dans les rues résidentielles, de favoriser un meilleur partage des voies entre les différents modes de déplacement, de minimiser les risques d’accident entre les usagers de la rue et de rendre un quartier plus convivial, moins bruyant et plus agréable.

« Toutes les candidatures ont démontré que l’on peut trouver des solutions pour partager la rue entre piétons, automobilistes et cyclistes, tout en sécurisant l’ensemble des déplacements et en améliorant le milieu de vie, commente Philippe Bourke, directeur général du RNCREQ. Ce concours représente une vitrine des bonnes pratiques et nous souhaitons qu’il favorise d’autres initiatives du genre. »

 

Quatre prix ont été décernés lors d’une cérémonie officielle, le 13 juin 2013.

  • Meilleur aménagement visant la réduction de la vitesse des véhicules :

« Mesure d'apaisement de la circulation en arrondissement », de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, remarqué pour le nombre de mesures réalisées et le suivi minutieux de leur efficacité.

Voir la vidéo

  • Meilleur aménagement visant la réallocation de l’espace public vers les modes de transport actif :

« Sécurisation de la piste cyclable Rachel et verdissement de la rue », par la Direction des transports de la Ville de Montréal, dans l’arrondissement Plateau-Mont-Royal, remarqué pour la solution apportée à la problématique de la sécurité des usagers d’une piste cyclable bidirectionnelle et le verdissement du terre-plein central.

Voir la vidéo

  • Meilleur aménagement pour la sécurité des personnes les plus vulnérables :

« Agrandissement du parc Baldwin par l’élimination de la rue Marie-Anne entre les rues Fullum et Chapleau » de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal, remarqué pour avoir grandement amélioré la sécurité des enfants près d’une école primaire tout en raccordant deux parties d’un parc.

Voir la vidéo

  • Meilleur aménagement visant l’intégration urbaine :

« Woonerf Saint-Pierre » de l’arrondissement Sud-Ouest, remarqué pour avoir démontré qu’un espace urbain dévitalisé pouvait servir de tremplin pour réaménager un secteur et le verdir.

Voir la vidéo

 

 

Le comité de sélection était formé de l'Association des architectes paysagistes du Québec, l'Association de design urbain de Québec, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, la Direction de la santé publique de Montréal, Équiterre, la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal, 'Institut national de la recherche scientifique, Ruesécure Inc., la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal, la Table de sécurité routière du Québec, Vivre en Ville et Vélo Québec.

 

Partenaires :

La 2e édition du concours a été rendue possible grâce au soutien de la Communauté métropolitaine de Montréal et du Groupe IBI-CHBA.

 

 

Retour à la liste