Transition énergétique et territoires

La « transition énergétique » désigne le passage d’un système de production et de consommation d'énergie aujourd’hui axé sur des énergies non renouvelables (hydrocarbures, notamment) à un système qui privilégie les sources d'énergie renouvelables, une meilleure efficacité énergétique et une réduction de la consommation d'énergie. Pour le RNCREQ, la transition énergétique est un véritable projet de société qui entraîne de nombreux bénéfices économiques, environnementaux et sociaux.

Par notre propre énergie

La démarche Par notre PROPRE énergie vise à passer de la conscientisation à l'action en suscitant des actions qui permettront la mise en oeuvre de la transition énergétique partout au Québec. Consulter la page Par notre propre énergie.

 

Les territoires insulaires et isolés engagés
dans la transition énergétique et écologique

Complètement dépendantes des hydrocarbures, les Îles-de-la-Madeleine ont enclenché depuis longtemps une réflexion qui fait la part belle à la volonté de s’engager dans la transition énergétique. En France, les territoires insulaires sont de leur côté déjà bien engagés dans cette démarche et le RNCREQ) est allé à leur rencontre. Les îles de Sein, Molène et Ouessant, non raccordées au réseau électrique continental, se sont fixé l’objectif de 100 % d’énergie renouvelable en 2030. La Commune de l'Île d'Yeu est également engagée depuis longtemps dans une démarche territoriale de transition énergétique (Territoires à Énergie Positive pour la Croissance Verte). Partout, de nombreuses démarches de transition émergent, et la nécessité de créer des ponts entre les territoires partageant des problématiques similaires semble être un excellent moyen de générer des synergies et permettre la reproductibilité des actions les plus pertinentes.

C’est dans cette perspective que le RNCREQ et l’association Les Îles du Ponant (AIP), en collaboration avec la commune (municipalité) de l’Île d’Yeu et la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, ont proposé un projet de coopération décentralisée à la Commission permanente de coopération franco-québécoise (CPCFQ) intitulé « Les territoires insulaires et isolés engagés dans la transition énergétique et écologique ». L'objectif de cette coopération est de miser sur les caractères spécifiques de ces territoires pour en faire des terrains d'expérimentation, de véritables laboratoires de la transition énergétique et écologique. Ce contexte favorise la créativité et l'émergence de projets novateurs et interpelle l’ensemble des parties prenantes, en apportant des solutions respectueuses et adaptées à ces milieux particuliers.

La première année de ce projet de coopération consiste donc en la réalisation d’une mission pour une délégation des Îles-de-la-Madeleine en territoire français du 18 au 26 novembre 2017. L’année prochaine, une délégation française se rendra aux Îles-de-la-Madeleine.

Voir le programme de la Mission Transition énergétique écologique de novembre 2017

                                                                           

 

 

 

 

 

 

 

Retour à la liste